Varicosités

Qu’appelle-t-on varicosités ?

Les varicosités correspondent à une dilatation permanente des veinules des membres inférieurs (jambes) ou visage (ailes du nez,..). Elles peuvent être très fines, rouges, superficielles et parfois plus bleutées et plus profondes communiquant avec un réseau veineux de l’hypoderme.

Certains facteurs prédisposent à leur apparition et leur évolutivité : hérédité, exposition au froid, chaud, variation rapide de température et un traitement local à base de cortisone, ainsi que les causes d’augmentation de la pression artérielle (stress, émotion).

Traitements de ces varicosités des membres inférieurs ?

Il s’agit du traitement des petits vaisseaux dilatés, bleus ou rouges, et des veinules visibles sous la peau, avec un laser.


Les lasers ont pour cible l’hémoglobine contenue dans les vaisseaux, qui est « chauffée » et entraînent donc une photo-coagulation de ces vaisseaux.
 Le principal avantage du laser est qu’il n’y a pas de piqûre, ni de produit injecté. Aucun pansement n’est utile. Il n’y a pas d’ecchymose. Le traitement est efficace et nécessite moins de séances que la micro-sclérothérapie.

Quelles sont les technologies pour traiter la couperose ?

De nombreux  IPL (Intense Pulse Light) peuvent être utilisés pour le traitement de ces pathologies vasculaires.

En effet, en fonction des lésions, de leurs profondeurs, leurs importances et de leurs intensités, l’IPL aura un double effet « la photo-thermolyse et/ou photo-coagulation.

Votre médecin Robert Rabilloud à Lyon sera le plus à même lors de la consultation de vous proposer la technique la plus adaptée.

Varicosités-des-jambes-docteur-rabilloud-lyon-medecine-esthétique

Nombre de séances à prévoir ?

Le nombre de séances est variable en fonction de l’importance des vaisseaux ; en moyenne 2 à 4 séances espacées de 4 à 6 semaines.
 Une à 2 séances d’entretien annuelles sont conseillées par la suite.

Est-ce douloureux et quelles en sont les suites ?

Durant le traitement, l’IPL  ayant un effet thermique, vous ressentirez un léger effet de picotement, parfois comme un petit coup d’élastique sur la peau cependant très supportable.

La plupart des techniques utilisées vous donneront une rougeur avec parfois un œdème qui pourra persister quelques jours. Certains traitements, notamment pour l’angiome plan pourront vous donner du purpura (petites taches violettes) du fait de leur mode d’action.

Quels sont les risques et précautions à prendre ?

A l’instar de n’importe quel acte médical et esthétique, le risque de brûlure superficielle existe. De petites cicatrices peuvent survenir. Il existe également un risque de troubles pigmentaires qui sont transitoires, donc le plus souvent réversibles (taches brunes ou blanches ).

L’exposition solaire 1 mois avant et après sera une contre-indication totale au traitement vasculaire. Pour en savoir plus sur les tarifs de ce traitement, veuillez cliquer ici !

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib