Mélasma

Qu’est-ce que le mélasma ?

Le mélasma, également connu sous le nom de chloasma, est une forme d’hyperpigmentation qui apparaît sur le visage, en particulier sur les joues, l’arrête du nez, le front et la lèvre supérieure et parfois sur d’autres parties du corps exposées au soleil, comme les avant-bras.
Le mélasma, bien qu’il puisse toucher les hommes, est bien plus courant chez les femmes.

La mélanine est le pigment qui définit la couleur de la peau. Le mélasma est causé par une surproduction  de mélanine. Cette surproduction survient généralement en réaction à des changements hormonaux, par exemple au cours de la grossesse, suite à la prise d’une pilule contraceptive, d’un traitement hormonal substitutif, ou encore d’une exposition au soleil.

Le mélasma n’est en aucun cas dangereux, mais peut provoquer une grande gêne quand il est très visible.

Le mélasma apparait chez 10 à 15% des femmes enceintes, il est également appelé « masque de la grossesse». Pendant la grossesse, les hormones endogènes (c’est-à-dire les hormones produites naturellement dans le corps) stimulent les mélanocytes (cellules productrices de mélanine situées dans la couche basale de l’épiderme), ce qui entraîne une surproduction de mélanine.

Comment traite-t-on le mélasma ?

Les traitements au laser impliquent une action avec une lumière à haute énergie sur les zones touchées . Les traitements les plus doux agissent sur l’épiderme de la peau (couche superficielle), tandis que les traitements plus intenses peuvent pénétrer dans les couches les plus profondes de la peau. Depuis quelques années, les lasers ou IPL ont amélioré la prise en charge des taches brunes en ciblant spécifiquement le pigment par l’intermédiaire de longueurs d’ondes quasi essentiellement absorbées par les zones hyper-pigmentées de votre peau.

Différents lasers et IPL aux principes d’actions différents auront une efficacité sur ces tâches. Comme la technologie laser utilisée au cabinet du docteur Robert Rabilloud à Lyon.

Combien de séances dois-je faire ?

Le nombre de séances dépendra de la technique utilisée, et sera en fonction de l’étendue de vos lésions.

En général, on observe une moyenne de 3 séances, espacées de 4 semaines, afin d’obtenir une bonne amélioration de vos tâches.

tache pigmentaire dr rabilloud Lyon esthétique

Est-ce douloureux et quelles sont les suites ?

Lors de la séance, vous ressentirez de légers picotements, tout à fait supportables, semblables à de légers coups d’élastique.

Les suites post-traitements sont également minimes, des petites croutelles ou ecchymoses discrètes qui disparaîtront après quelques jours.

Quels sont les risques ?

Le traitement de vos tâches est un acte médical.

Avant d’entreprendre de traiter vos taches pigmentaires, une consultation médicale et une observation minutieuse de chacune d’entre-elles sera effectuée par votre médecin.

Le principal risque est de méconnaître un mélanome (cancer grave de la peau) et de le traiter à tort comme une tache brune.

À la suite du traitement, un léger risque d’hypo ou hyper-pigmentation demeure, notamment dans le cadre d’une nouvelle exposition solaire non protégée.

 

Quelles sont les précautions à prendre ?

Il est contre indiqué de pratiquer un traitement laser sur une personne bronzée, et vivement déconseillé de s’exposer au soleil au moins 1 mois après le traitement.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib